A Angoulême, c’est d’abord le circuit qui est historique ! La piste serpente entre les remparts de la vieille ville. Un tracé de 1279 m (axe médian) inchangé depuis la première épreuve disputée en 1939 !

Le détail des différents plateaux :
  • Plateau Raymond Sommer : plateau de voitures d’avant-guerre de moins de 1500 cm3 (Course FFSA). 26 voitures sur la grille.

 

  • Plateau Maurice Trintignant : plateau de voitures d’avant-guerre de plus de 1500 cm3 (Course FFSA). 26 voitures sur la grille.

 

  • Plateau Marc Nicolosi : plateau réservé aux Bugatti, Types 13, 37, 35, 51 et 59 (Course FFSA). 26 voitures sur la grille, de toutes cylindrées, de 1910 à 1939.

 

  • Plateau Archibald Frazer Nash : plateau réservé aux Frazer Nash (Course FFSA). 26 voitures sur la grille.

 

  • Plateau Jacques Savoye : plateau de tricyclecars (Démonstration FFSA). 30 voitures sur la grille.

 

  • Plateau Louis Rosier : plateau de voitures de catégorie Prototype Le Mans et Mille Miglia (Course FFSA). 24 voitures sur la grille.

 

  • Plateau Jean-Pierre Beltoise : plateau de voitures des catégories GT, Tourisme et Prototype antérieures à 1965 (Course FFSA). 24 voitures sur la grille.

 

  • Plateau Henri Greder : plateau de voitures des catégories GT, Tourisme et Prototype postérieures à 1965 (Course FFSA). 24 voitures sur la grille.

 

  • Volants d’Or : plateau réservé à des évolutions de voitures conduites par des pilotes internationaux de renom.

 

  • Démonstrations hors-FFSA : Le Team Galapiats, le Club Porsche Carrera 2.7 RS, la Parade Avia-Chouteau.